En 2014, Pro-Consigne Québec concentrera ses efforts pour éviter l’abolition de la consigne

Montréal, 20 février 2014 - L’année 2014 sera décisive pour l’avenir de la consigne au Québec. En décembre prochain, les résultats de l’étude comparative entre le système de consignation et la collecte sélective pour la récupération des contenants de boisson devront être rendus publics. Si les résultats sont perçus comme étant favorables pour que le Québec priorise la collecte sélective comme le seul système de récupération de matières recyclables, la consigne risque d’être abolie, ce qui causerait de nombreuses pertes pour la province sur les plans environnemental, économique et social.

À la lumière de ces faits, le comité de Pro-Consigne Québec s’est rencontré le 19 février dernier pour mieux définir et cibler ses actions pour l’année en cours. Parmi les sujets débattus étaient l’actuelle crise du verre au Québec, les arguments et actions prises par les opposants de la consigne, ainsi que le scénario-catastrophe d’une possible abolition de ce système au Québec.

Au cours de cette année, Pro-Consigne Québec concentrera ses activités sur des rencontres avec les influenceurs du Québec, soit les décideurs publics, anciens ministres, journalistes, professeurs universitaires, les organismes membres de Pro-Consigne Québec, etc. Parmi nos objectifs, il y a celui de faire connaître les impacts que l’abolition de la consigne aurait pour le Québec. Aussi, nous pouvons compter sur le soutien et l’aide de tous les organismes qui appuient notre mission, afin de convaincre la population et les élus qu’abolir la consigne ne serait pas la meilleure solution pour bien gérer la récupération et le recyclage des contenants de boisson dans la province.