Les résultats de l’étude comparative entre la collecte sélective et le système de consignation seront connus à la fin de 2014

Montréal, 26 novembre 2013 - C’est d’ici un an que le Ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et Parcs rendra publics les résultats de l’étude comparative de la performance des systèmes de collecte sélective et de consignation publique des bouteilles, a indiqué RECYC-QUÉBEC. Cette étude devra permettre d’identifier le meilleur scénario pour la récupération de bouteilles au Québec, incluant celles d’eau en plastique, a expliqué le ministre Yves-François Blanchet dans une réponse donnée suite au dépôt d'une pétition à l'Assemblée nationale demandant la consignation de ces derniers.

Dans une entrevue récemment donnée au magazine 3RVE, le nouveau PDG de RECYC-QUÉBEC, Benoît de Villiers, a déclaré que la position de cette société d’État sur le système de consignation au Québec est « en plein centre ». Selon lui, c’est au dépôt de l’étude que « nous pourrons déterminer si nous devons continuer avec un système de consignation basé sur le contenu, comme c’est le cas présentement, ou si nous devrions migrer vers un système basé sur le contenant. »

En attendant les résultats de l’étude, ceux qui vont définir le futur de la consigne au Québec pour les prochaines années, Pro-Consigne Québec réitère qu’être performant, ce n’est pas choisir un système au détriment de l’autre, mais plutôt se donner tous les leviers nécessaires pour maximiser la quantité et la qualité de la matière récupérée.

Pro-Consigne Québec n'est pas en opposition à la collecte sélective, mais se veut plutôt complémentaire à cette dernière, en étant contre l'élimination de centaines de millions de contenants par année au Québec.

Sources :
Le Courrier parlementaire © (mardi 26 novembre 2013)
3RVE: Le magazine des matières résiduelles au Québec (Vol. 9, N. 2, Hiver 2014, p. 10)