Lettre aux députés

Suite à la dernière élection provinciale, Pro-Consigne Québec a envoyé une lettre aux députés afin de leur faire connaître les enjeux liés à la récupération des contenants de boisson.

Monsieur /madame

Afin détourner de l'élimination le plus grand nombre de contenants qui soit et contribuer à hausser la qualité des matières recyclables, le Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets (FCQGED) a créé, en mai 2011, Pro-Consigne Québec, un regroupement composé de plus d’une cinquantaine d'organismes environnementaux, de compagnies, d'associations, de syndicats et de municipalités qui ont à coeur le maintien et la bonification du système de consigne publique.

Pourquoi la consigne?

  • La consigne permet d’atteindre des taux de récupération inégalés;
  • La consigne contribue à hausser la qualité et la valeur des matières récupérées;
  • La consigne permet une traçabilité détaillée de la récupération des contenants;
  • La consigne est une application du principe de responsabilité élargie des producteurs et du principe de pollueur-payeur;
  • La consigne ne coûte rien aux contribuables puisque le système s’autofinance;
  • La consigne est une source de financement complémentaire pour de nombreux groupes et organismes communautaires.

Nous croyons qu’il est essentiel d’utiliser les forces et les avantages de l’ensemble des systèmes de récupération en fonction des situations ou des lieux où sont consommées les boissons. Ainsi, loin d’être opposés, les systèmes de consigne et de collecte sélective fonctionnent en synergie, ce qui permet de récupérer plus de matières qu’avec un seul système. D’ailleurs, à elle seule, la consigne publique permet de récupérer plus d’un milliard de contenants de boisson au Québec.

Afin de contribuer à la réalisation de sa mission, Pro-Consigne Québec fait la promotion d'actions et de mesures concrètes, notamment :

  • L'augmentation des montants de consignation sur certains types de contenants;
  • L'élargissement de la consigne à d'autres types de contenants ou de boissons;
  • L'évaluation de la pertinence d'implanter différents types de consignes en fonction des contenants mis en marché;
  • L'amélioration de l'information, de la sensibilisation et de l'éducation face à l'importance du système de la consignation des contenants au Québec;
  • L'évaluation des systèmes de retour des contenants consignés afin d'en faciliter leur utilisation.

Aussi, comme vous le savez sans doute la Société québécoise de récupération et de recyclage (RECYC-QUÉBEC) a dévoilé, en juin dernier, par l’entremise de son plan stratégique 2012-2017 que :

  • D’ici la fin de l’année 2012, la consigne des canettes de bière et de boissons gazeuses, incluant les boissons énergétiques, passera de 5 cents à 10 cents.
  • Afin d’assurer une plus grande propreté et une meilleure performance environnementale, l’élargissement de la consigne à des contenants similaires sera évalué.

Cette annonce fut saluée de façon unanime par le milieu de l’environnement tant au Québec qu’ailleurs dans le monde. Malgré tout, au Québec, les pressions sont fortes afin que seuls les systèmes de collectes sélectives municipales et hors foyer gèrent la récupération de l'ensemble des contenants à usage unique.

Nous espérons avoir l’occasion de discuter bientôt avec vous et votre équipe de l’importance de préserver et de moderniser notre système de consigne publique.

En vous remerciant de l’attention que vous porterez à la présente, nous vous prions de recevoir l’expression de nos meilleurs sentiments.

Karel Ménard

Directeur

Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets

Marie-Michèle Paul

Responsable des communications

Pro-Consigne Québec