Pro-Consigne Québec choisit Ernst &Young pour réaliser une vaste étude sur l'optimisation de la récupération des contenants de boisson

Au cours de dernières semaines, l’annonce de la hausse du montant de la consigne a permis à plusieurs organismes de se prononcer sur la performance de nos systèmes de récupération. Des chiffres ont été lancés, des inquiétudes ont été exprimées, une coalition ayant pour mission de démontrer que la collecte sélective est le système le plus performant et le plus efficace pour la récupération des matières recyclables a même vu le jour.

Alors que le ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, M. Pierre Arcand, ouvre la porte à l’élargissement de la consigne, une décision saluée par le milieu de l’environnement, Éco Entreprise Québec sonne l’alarme et se dit préoccupée pour l’avenir de la collecte sélective.

Afin de répondre aux nombreuses interrogations et d’évaluer les impacts réels de la consigne, il est nécessaire d'obtenir une évaluation objective de la performance environnementale, sociale et économique des modes de récupération. À cette fin, Pro-Consigne Québec a donc donner un mandat à Ernst &Young, un cabinet réputé pour son indépendance, pour qu’il réalise une étude sur la récupération des contenants de boisson. Nous espérons que les acteurs qui seront invités à participer à cette étude, qu’ils soient ou non en faveur du maintien et de l’élargissement de la consigne, collaborent pleinement à cette démarche.

Rappelons que la mission de Pro-Consigne Québec est de détourner de l'élimination le plus grand nombre de contenants qui soit et de contribuer à hausser la qualité des matières recyclables récupérées en maintenant et en améliorant le système de consignation actuel. Pro-Consigne Québec n'est pas en opposition à la collecte sélective, mais croit plutôt à l’importance de maximiser la récupération pour un Québec vraiment axé sur le développement durable.