Pro-Consigne Québec lance une vaste étude sur l'optimisation de la récupération des contenants de boisson au Québec

Pro-Consigne Québec lance une vaste étude sur l'optimisation de la récupération des contenants de boisson au Québec

Le gouvernement du Québec, par la voix du ministre Pierre Arcand, nous affirme qu'avant de prendre une décision sur l'avenir du système de consigne, il faut voir les études. Voir les études, pourquoi pas!

Pro-Consigne étudie actuellement les propositions de différents soumissionnaires et mandatera sous peu une firme québécoise afin de réaliser une étude visant à analyser divers scénarios afin d'optimiser la récupération des contenants de boisson à remplissage unique au Québec.

Cette étude aura pour but de fournir aux décideurs publics un portrait juste et exhaustif de la performance des modes de récupérations ainsi que des conséquences, en terme de développement durable, de l'abolition, du statu quo ou de l'optimisation du système de consigne.

C’est avec une grande ouverture d'esprit que nous amorçons cette démarche. Notre mission est de détourner de l'élimination le plus grand nombre de contenants qui soit et de contribuer à hausser la qualité des matières recyclables récupérées. Pour ce faire, nous croyons à l'importance de la complémentarité des systèmes de collecte sélective et de consigne. Nous sommes toutefois conscients que tous ne partagent pas notre vision. Dans le cadre de cette étude, nous voulons donner la parole aux organisations qui prônent l'abolition du système de consigne. Il s’agit d’organisations importantes dans le développement économique du Québec et il est essentiel, afin de tracer un portrait juste de la situation, de leur permettre d'exprimer leurs réserves.