Recycler et valoriser le verre est toujours le choix plus écologique

Montréal, 24 mars 2015 - Selon une analyse environnementale du cycle de vie du verre mixte récupéré, étude publiée par RECYC-QUÉBEC, il est préférable du point de vue environnemental de recycler et de valoriser le verre récupéré plutôt que de l’enfouir ou de l’utiliser dans des lieux d’enfouissement technique (LET).

L’analyse de cycle de vie (ACV) a confirmé que la production d’une bouteille de verre recyclé génère moins de gaz à effet de serre (GES) que la production d’une bouteille fabriquée avec du verre vierge. L’étude a également démontré que, d’un point de vue environnemental, il est préférable en matière de GES de transporter le verre en vue de le recycler sur des distances pouvant être de plusieurs milliers de kilomètres plutôt que de l’utiliser localement dans les LET ou de l’enfouir. Dans le cas des bouteilles en verre, il serait nécessaire de les transporter au-delà d’un rayon de 2000 km pour rendre défavorable leur projet de recyclage et commercialisation. Cela veut dire, par exemple, que transporter des bouteilles de verre vides du nord du Québec jusqu’à une usine de recyclage près de Montréal n’aurait pas assez d’impact pour annuler les bénéfices environnementaux du recyclage de ces bouteilles.

Les résultats de cette analyse de cycle de vie (AVC) s’alignent évidemment avec la valeur environnementale du système de consignation. Avec la consigne, 100% des contenants en verre à remplissage unique sont recyclés pour devenir des nouveaux contenants en verre. Les contenants en verre à remplissage multiple, quant à eux, sont réutilisés jusqu’à quinze fois avant d’être recyclés à 100%. Dans la conjoncture où la plus grande partie du verre non consigné au Québec est encore envoyée aux sites d’enfouissement, la consigne sur l’ensemble des contenants de boisson en verre s’avère plus que viable, voire souhaitable.

Pour connaître plus à propos de cette ACV, visitez le site Internet de RECYC-QUÉBEC : http://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/