Situation du verre au Québec : la population se mobilise pour l’élargissement de la consigne

Montréal, 17 mars 2014 - Le 14 mars dernier, un groupe de citoyens de la municipalité de Racine a déposé 450 caisses de bouteilles de vin vides devant une succursale de la SAQ Dépôt à Sherbrooke. Cette action, qui a été nommée Opération Verre-Vert, fut une réponse de la population de la MRC du Val-Saint-François à la crise actuelle du verre au Québec, étant donné que depuis avril 2013, la majorité de cette matière n’est plus recyclée dans la province.

Par cette activité, le groupe a demandé au gouvernement d’améliorer les systèmes de récupération et de recyclage des contenants de verre, notamment par la consignation des bouteilles de vin et de spiritueux, ou même par tout autre moyen qui garantirait un meilleur recyclage de cette matière. Gaston Michaud, un des porte-paroles du Comité, a souligné que « Le verre doit être séparé des autres matières recyclables avant l'arrivée aux centres de tri, pas après », comme c’est fait dans plusieurs pays d’Europe, ainsi que dans la plupart des provinces canadiennes.

En début d’année, le Comité Opération Verre-Vert a proposé aux citoyens de Racine de déposer leurs bouteilles de vin au marché Locavore, situé en plein coeur de la municipalité. En quelques semaines seulement, le comité a réussi à récupérer 6 000 bouteilles vides et à dénicher un acheteur pour ce verre récupéré. Pour Pro-Consigne Québec, cette action citoyenne démontre que le système de consignation est apprécié des Québécois et Québécoises et que la population serait prête à allez déposer ses bouteilles vides de vin et spiritueux, au cas où il y avait une consigne sur ces contenants au Québec. En tant que système complémentaire à la collecte sélective, la consigne mérite d’être maintenue, bonifiée et élargie, pour que nous réussissions à optimiser non seulement la récupération, mais aussi le recyclage des matières au Québec.